Conséquence d'un abus (2)

Liste des conséquences les plus courantes pour les personnes qui ont été abusées

Ceci est une liste par catégories des conséquences les plus courantes rencontrées chez les personnes qui ont été victimes d'un abus sexuel. Cette liste n'est pas exhaustive et de la même manière, les victimes ne ressentent pas tout ce qui est dit ici, mais juste plus ou moins de choses parmi celles qui sont listées ici. Pour les personnes qui ne se souviennent pas d'avoir été abusées, cette liste peut aider à confirmer des soupçons, mais de la même façon, vous pouvez ressentir des choses listées ici sans que cela ait un rapport avec un abus sexuel. Entre paranthèses, si vous avez des doutes sur le fait que vous avez été abusé(e) ou non, sachez qu'en général, si une personne à des doutes, ce n'est pas sans raison. Ceci est une liste par catégories des conséquences les plus courantes rencontrées chez les personnes qui ont été victimes d'un abus sexuel. Cette liste n'est pas exhaustive et de la même manière, les victimes ne ressentent pas tout ce qui est dit ici, mais juste plus ou moins de choses parmi celles qui sont listées ici. Pour les personnes qui ne se souviennent pas d'avoir été abusées, cette liste peut aider à confirmer des soupçons, mais de la même façon, vous pouvez ressentir des choses listées ici sans que cela ait un rapport avec un abus sexuel. Entre paranthèses, si vous avez des doutes sur le fait que vous avez été abusé(e) ou non, sachez qu'en général, si une personne à des doutes, ce n'est pas sans raison.

Estime, image de soi, influence
  • Se sentir « mauvais(e), sale, honteux/honteuse
  • Se sentir impuissant, comme une victime
  • Se sentir différent(e) des autres
  • Avoir l’impression qu’au fond de vous qu’il y a quelque chose qui cloche, que si les gens vous connaissaient vraiment, ils ne voudraient plus vous parler.
  • Avoir l’envie de se faire du mal volontairement ou pensées suicidaires. Ou bien simplement vouloir mourir sans pourtant penser au suicide.
  • Se détester.
  • Avoir des difficultés à faire des choses pour soi, pour prendre soin de soi, à se sentir « bien ».
  • Difficultés à faire confiance à son intuition.
  • Vous êtes incapable de vous protéger vous-même dans des situations dangereuses. Vous avez tendance à vous engager dans des relations abusives.
  • Pas toujours conscience de ses qualités, capacités, intérêts, buts.
  • Difficulté pour être motivée.
  • Peur de réussir.
  • Essayer d’être parfait(e).
  • Utilisation du travail ou de certains objectifs pour compenser des manques dans d’autres parties de votre vie.


Sentiments et émotions
  • Difficulté à reconnaître vos sentiments, à faire la distinction entre vos sentiments
  • Avoir des difficultés à exprimer ce que vous ressentez.
  • Vous ne donnez pas forcément de l’importance à ce que vous ressentez.
  • Manque de confort par rapport à la colère, la joie, la tristesse.
  • Se sentir troublée ou perdue la plupart du temps.
  • Ressentir seulement quelques émotions et non toutes une variété.
  • Tendance à la dépression, aux attaques de panique, cauchemars.
  • Peur de devenir fou/folle.
  • Peur de vos sentiments, impression d’absence de contrôle sur vos sentiments, émotions.
  • Comportement parfois violent ou colère exagérée


Votre corps
  • Se sentir « en dehors » de son corps souvent, avoir l’impression d’avoir quitté son corps.
  • Consommation abusive d’alcool, de drogues en tout genre, de nourriture (excessive ou pas assez).
  • Sentiments très limités au niveau de votre corps. Impression que votre corps est engourdi.
  • Très grande résistance à la douleur.
  • Peu conscient(e) des messages provenant du corps : faim, soif, douleur, peur, fatigue. Vous ignorez parfois ces messages.
  • Vous n’aimez pas votre corps, vous ne vous sentez pas « à la maison » dans votre corps.
  • Vous avez un problème physique qui pourrait être lié à votre abus (douleurs vaginales, dans la bouche, etc.).
  • Vous n’aimez pas faire des activités qui impliquent votre corps comme la danse, le sport en général, la marche, etc.
  • Vous vous êtes blessé(e) de façon intentionnelle (automutilation) ou privez votre corps de ce dont il a besoin.


L’intimité
  • Difficulté à faire confiance aux gens, à avoir des amis proches.
  • Difficulté à imaginer une relation saine.
  • Difficulté à donner ou recevoir de l’amour, à être affectueux /affectueuse.
  • Peur des gens, se sentir différent(e), fou/folle, seul(e).
  • Tendance à avoir des relations avec des gens qui ne sont pas bons pour vous ou pas libres
  • Avez-vous été dans une relation avec quelqu’un qui ressemblait à votre abuseur?
  • Sentiment qu’on abuse de vous, qu’on profite de vous.
  • Sentiment que vos relations en général « ne marchent pas ».
  • Sentiment de panique quand quelqu’un devient trop proche de vous.
  • Vous êtes capable d’être proche d’amis mais quand il s’agit d’un(e) petit(e) ami(e), ça ne marche jamais.
  • Tendance à « s’accrocher » de manière excessive à certaines personnes que vous aimez beaucoup.
  • Tendance à tester les gens de façon répétitive.
  • S’attendre à ce que les gens vous quittent.
  • Difficulté à dire non.


Sexualité

  • Difficultés à rester "présent(e)" pendant que vous faites l’amour ou bien devenir comme engourdi(e) ou effrayé(e).
  • Usage du sexe pour satisfaire des besoins non sexuels (par exemple, vous avez le sentiment de n’être aimé(e) qu’à travers le sexe, ou que c’est votre seule qualité). Ou difficultés à proche de quelqu’un et accepter des marques d’affection, des contact physiques lors d’un contexte non sexuel.
  • Eviter toutes relations sexuelles ou au contraire rechercher des relations sexuelles que vous ne désirez pas vraiment en fait.
  • Difficulté à dire non dans ce domaine.
  • Sentiment que votre principale « valeur » est sexuelle.
  • Avez-vous des relations sexuelles avec des partenaires qui vous respectent ? Est-ce que vous avez déjà eu des partenaires qui ont été abusifs?
  • Est-ce que vous vous êtes prostituée ou avez utilisée les relations sexuelles comme moyen d’exploitation?
  • Manque de plaisir dans les relations sexuelles, de désir. Sentiment que c’est « mal » de ressentir du plaisir.
  • Sentiment que le sexe est dégoûtant ou que vous êtes dégoûtant(e) pour ressentir du plaisir.
    • Est-ce que vous êtes excité(e) par des fantasmes violents, sadiques ou incestueux?
    • Avoir le besoin de tout contrôler dans une relation sexuelle pour se sentir en sécurité.
    • Flash-backs pendant les relations sexuelles.
    • Est-ce que vous avez des relations sexuelles car vous le voulez ou parce que votre partenaire le veut?


    Relations par rapport aux enfants et être parent
    • Se sentir mal à l’aise ou effrayé(e) au contact des enfants.
    • Peur d’être abusif/abusive avec des enfants.
    • Difficultés à mettre des limites dans vos relations avec des enfants, d’avoir un équilibre entre leurs besoins et les votre.
    • Difficulté à se sentir proche des enfants, à être affectueux/affectueuse avec eux.
    • Avoir un comportement beaucoup trop protecteur avec les enfants.


    La famille d’origine
    • Est-ce que vous avez de bonnes relations avec votre famille ou au contraire de mauvaises et difficiles relations?
    • Est-ce que les personnes de votre famille connaissent la vérité par rapport à votre abus ? Sont-elles là pour vous aider?
    • Vous vous sentez fou/folle, dépressif/dépressive, ou non pris(e) en considération quand vous êtes en famille. Avez-vous été rejeté(e) par votre famille?
    • Vous attendez que les gens de votre famille changent, essayent de comprendre ce que vous ressentez, qu’ils vous croient.
    • Vous ne vous sentez pas en sécurité dans votre famille.

    Source : The courage to Heal d’Ellen Bass et Laura Davis

    Cet article a été écrit traduit et/ou écrit par moi. La reproduction ou copie de cet article est interdite. Si vous souhaitez avoir une copie de cet article, contactez-moi.
    SimplePortal 2.3.5 © 2008-2012, SimplePortal