Auteur Sujet: Récit de viol  (Lu 412 fois)

ThisGirl

  • Newbie
  • *
  • Messages: 8
Récit de viol
« le: Juin 12, 2017, 03:11:18 am »

Nous sommes descendus au sous-sol. Très fatiguée avec une grande migraine, je me suis étendue sur son lit entièrement habillée (legging et un simple t-shirt) pour me reposer. Il m’a toute suite déshabillée – sans mon consentement – en enlevant mon pantalon et ma culotte. Il m’a mangée, moi je ne savais pas si cela me tentait de le faire. Sur le moment, je voulais me détendre pour enlever ma migraine. Il n’a pas pensé à me le demander, alors que je n’ai jamais eu de rapport sexuel avec lui. Lors de la soirée, je lui ai clairement dit que c’était important pour moi qu’il mette le condom, car il a été à l’étranger et c’est très risqué d’attraper un IST. Il m’a pénétré quand même sans condom et sans mon consentement. Je lui ai lancé : « Tu es entré ? » Il m’a répondu que oui.

Je lui explique à nouveau ma crainte et mon désir qu’il mette des condoms. Il me réplique : « Arrête ça, y’a rien là », d’un ton sec et je-m’en-foutiste. Je tente de me relever deux, trois fois, il met sa main sur ma poitrine pour qu’il reste par-dessus moi. Je réussis à me relever et à monter sur lui pour ne pas me sentir dominée. J’ai fait quelques mouvements de va-et-vient sans trop savoir pourquoi et j’ai arrêté brusquement lorsqu’il m’a demandé si j’étais intéressée à faire l’anal. Je lui ai dit un gros NON, j’ai ajouté : « Je pense que ta queue est molle, on va arrêter ça là ». Je tente de me retirer pour cesser le rapport sexuel. J. m’agrippe avec ses bras solidement et par surprise, pour me plaquer violemment sur son lit pour revenir à la position initiale. Il était de nouveau sur moi, il me dit : « T’aimes ça la violence, toi ». J’ai commencé à trembler, je ne pouvais pas croire que cela marrivait. Après, il tient mes mains très serrés, il me lèche l’oreille pendant cinq minutes, dix minutes, je ne sais plus. J’avais l’impression de me noyer. Je lui disais : « As-tu bientôt fini » et je le suppliais de ne pas éjaculer à l’intérieur de moi pour ne pas tomber enceinte. Il met son pénis dans ma bouche sans que je fasse grand chose. Il éjacule sur mon visage.

On était au beau milieu de la nuit, je lui demande des vêtements pour dormir, Monsieur ne voulait pas m’en prêter. Je lui demande ensuite un verre d’eau pour prendre mes advils contre ma migraine. Il me dit : « Oui, mais je reviens dans dix minutes », avec un grand sourire narcissique. Il revient avec un verre d’eau, j’essaye de dormir, mais il me parle que de banalités sexuelles qui ne m’intéressent pas du tout. Il commence à me mordre le bas du ventre, je le supplie d’arrêter plusieurs fois, mais il continue, car il voulait laisser sa trace. Je lui tire fort les cheveux, il fini par arrêter. Je m’endors….

À mon réveil vers 4h50 am, je suis toute mouillée au vagin comme une flaque d’eau. Je croyais que c’était mes menstruations, mais ça sent le sperme et le liquide est blanc. Il me voit réveillée, il me touche les seins, je lui dis d’arrêter, il continue, je redis de cesser et je n’avais plus envie. Je me recouche et lui, il tente à nouveau de me pénétrer, je lui dit : « Lâche-moi avec ta criss de queue » (Criss est un juron québécois, cela signifie putain), je le pousse très fort. Il arrête. Je lui dis s’il continue, je vais partir. Il continue de me toucher les parties génitales, je lui explique que c’est assez et je veux quitter. Il m’accompagne jusqu’à l’entrée et je cours en quittant. Je dois prendre le transport en commun pour me rendre jusqu’à ma voiture sans connaître le quartier. Je dis merci à mon GPS sur mon cellulaire qui m’a sauvé la vie. J’ai dû faire trente minutes d’autobus, en plus d’une heure de métro. Je devais faire trente minutes d’auto, mais j’étais extrêmement fatiguée. J’ai dormi environ une heure dans mon auto pour bien conduire, j’avais pensé à ma cousine qui a eu un accident d’auto à cause de la fatigue :(.

Rendue chez moi en faisant mes selles, j’avais extrêmement mal à l’anus et je saignais aux toilettes. J’ai vu une fissure profonde à mon anus… Je n’ai aucun souvenir d’avoir vu ça la veille et encore moins avoir eu un rapport sexuel anal. Je soupçonne J. d’avoir mis de la drogue dans mon verre d’eau et d’avoir profiter de moi lorsque j’étais inconsciente. Je ne le saurai sans doute jamais…


Les flashs-backs, les cauchemars, la culpabilité et la peur qu’il viole une autre fille resteront toujours. Mais il ne faut pas laisser ses conséquences détruire des vies. Il faut s’en servir pour les embellir
« Modifié: Juin 13, 2017, 08:30:44 am par ThisGirl »

intime idée

  • Global Moderator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 1797
  • Be Breizh
Re : Récit de viol
« Réponse #1 le: Juin 13, 2017, 09:36:06 am »
Bonjour "This Girl"
j'espère que le partage de ce moment douloureux t'aidera à trouver le fardeau moins lourd et à avancer...
Te fais tu aider?
Les proches en sont rarement capables,
 il vaut mieux s'adresser à des gens dont c'est le métier,
ainsi que des associations d'entraides entre victimes,
c'est là qu'on est le mieux compris et entendu...

Si mes souvenirs sont bons,
 il y a dans ton beau pays une structure d'aide appelée le CALAC,
tu pourrais t'en approcher...
Si tu te décides, fait le rapidement,
 car de mémoire, notre précédente modo était de ton coin et y intervenait,
mais la structure fermait en période estivale juillet et août...

Bonne journée,
 :-* :-*
« Modifié: Juin 13, 2017, 10:07:19 am par intime idée »
" Les cicatrices nous rappellent d'où on vient, mais elles ne doivent nous dire où aller."

ThisGirl

  • Newbie
  • *
  • Messages: 8
Re : Récit de viol
« Réponse #2 le: Août 01, 2017, 04:16:22 am »
Oui jai approché les calacs ! J'ai eu un suivi individuel et je me suis sentie bien comprise sans jugement et cela m'a aidé à réduire mon sentiment de culpabilité ! J'aimerais seulement en parler avec d'autres victimes pour entendre leur vécu et leur parler de mon vécu ! Hélas il n'y avait pas disponibilités qui concordaient avec les miennes pour faire le suivi de groupe :( merci ta réponse est bien appréciée

 

SimplePortal 2.3.5 © 2008-2012, SimplePortal